Temps de lecture : 3min15

La conduite du changement a toujours été un enjeu fondamental pour le management des ressources humaines et de la communication interne. Aujourd’hui, la transition vers l’économie numérique nécessite encore davantage de se poser les bonnes questions pour accompagner les acteurs de l’entreprise vers un travail en mode « digital ». La gamification, l’usage des techniques du jeu pour accompagner le changement, figure à ce titre parmi les outils incontournables à disposition du manager.

La gamification, quésaco ?


La gamification est l’utilisation des mécaniques du jeu pour changer les comportements et accompagner le changement.

Voici quelques mécaniques de gamification :

  • gagner des points pour obtenir une récompense ;

  • franchir des niveaux pour mettre en valeur une progression ;

  • identifier une performance à l’aide d’un score ;

  • organiser une compétition ;

  • mettre en valeur des objectifs à réaliser en équipe.


Plusieurs facteurs expliquent l’efficacité de la gamification :

  • elle met en valeur les progrès, ce qui encourage le collaborateur à persévérer ;

  • la gamification donne du sens : elle met en valeur les raisons pour lesquelles il est utile de changer de comportement ;

  • elle rend les tâches rébarbatives plus ludiques ;

  • elle rend la poursuite de la performance plus agréable ;

  • elle est un bon moyen de fédérer une équipe.


De nombreuses utilisations au sein des entreprises


Dans le cadre de la conduite du changement, la gamification est utilisée pour la prévention auprès des collaborateurs, les programmes d’incitations santé (activité physique, nutrition, bien-être au travail…) ou encore le coaching des collaborateurs.

Du côté des formations présentielles, la gamification aide les formateurs à capter et à conserver l’attention d’une audience sujette aux tentations des smartphones et autres réseaux sociaux.

L’exemple d’un coaching ludique pour les commerciaux


Prenons l’exemple de la gamification dans le cadre d’une Direction commerciale. Certaines tâches sont perçues comme rébarbatives et dépourvues de sens par les commerciaux. Par exemple, beaucoup d’entre eux rechignent à remplir leur rapport ou à ajouter des données dans le CRM de l’entreprise. Pourtant, ce sont ces petites actions qui ont un grand effet sur l’efficacité commerciale à court et à moyen terme. Dans le contexte des forces commerciales, la gamification utilise les ressorts du jeu pour inciter les commerciaux à entreprendre ces petites actions.

Plus qu’un simple challenge commercial, la gamification fournit à chaque collaborateur un véritable coaching qui l’aide à conduire son activité au quotidien :

  • objectif de relances ;

  • objectif de nouveaux prospects à contacter ;

  • objectif de nouveaux prospects entrés dans le CRM ;

  • objectif de propositions commerciales envoyées.


La gamification mise aussi sur les leviers de la coopération. Plutôt que d’encourager une compétition à outrance, elle privilégie une croissance saine de la performance.

Tout ce dispositif doit s’accompagner d’un ensemble d’indicateurs de « quantified-self » (mesure de soi) à la fois ludiques et visuels. Ils permettent de créer un contexte qui donne « envie » de passer à l’action. La gamification ne se concentre pas sur les résultats mais sur le chemin pour y parvenir. Le principe pourrait être résumé ainsi : « si vous faites exactement ce qui est demandé par l’application alors vous avez de grandes chances d’atteindre vos objectifs ».

L’exemple de la gamification dans la formation


En formation, la gamification aide le collaborateur à persévérer dans son apprentissage. De très bons résultats sont obtenus grâce à de simples feedbacks de progression : barre de complétion, niveaux d’expertise, récompenses virtuelles…

La visualisation des objectifs est fondamentale : l’apprenant doit comprendre que chaque minute passée à apprendre est un pas de plus vers l’expertise promise par le programme de formation. Là encore, c’est la promesse de la gamification qui est importante pour encourager l’apprenant. Celui-ci n’apprend pas parce qu’apprendre est devenu « fun » mais parce qu’il comprend que la gamification est le moyen de sa réussite : en l’aidant à devenir persévérant, il a plus de chance d’atteindre son objectif.
La gamification n’a pas — uniquement — pour but de rendre le travail « fun » ou d’être un divertissement pour les collaborateurs. Elle est un coaching qui les aide, au quotidien en donnant du sens à leurs objectifs et en leur permettant une productivité accrue, tout en augmentant le plaisir de travailler.