(Temps de lecture : 2min30)

La transition digitale est une affaire d’outils, certes. De révolution des process internes, c’est vrai. De mentalités renouvelées, également. Mais c’est aussi une histoire d’hommes et de femmes. Plusieurs professionnels peuvent ainsi être les moteurs de la transformation numérique d’une entreprise : le CDO (Chief Digital Officer), le Knowledge Manager… Mais il est un rôle plus informel à mettre en avant, celui du Change Agent.

C’est-à-dire celui qui agit comme un catalyseur de la transition digitale de l’entreprise. Qui impulse cette révolution des usages. Qui conduit le changement de l'entreprise et est à même de "guider" les collaborateurs, pour les impliquer dans cette mutation. Petit portrait-robot en trois points.

Les missions du Change Agent


Elles sont extrêmement variées. D’une manière générale, il s’agit d’un CDO, d’un Knowledge Manager ou d’un autre membre de l’entreprise qui prend en charge le rôle d’accompagnement de la conduite du changement dans son entreprise.

C’est lui qui va impulser l’acculturation de ses collaborateurs. Il s’agira notamment :

  • D’informer les membres d’une entreprise de ce qui est réalisable avec les nouveaux outils numériques ;

  • De leur apprendre à se servir des outils en question, soit dès leur adoption, soit au fur et à mesure des questions et des retours des collaborateurs une fois les nouvelles solutions numériques déployées au sein de l’entreprise ;

  • De les sensibiliser aux enjeux nouveaux qui apparaissent avec le numérique — sécurité des données en ligne, e-réputation, politique user-centric…


Les compétences techniques du Change Agent


Il s’agit tout d’abord pour lui de véritablement maîtriser le business et le marché de son entreprise : il doit parfaitement connaître le milieu dans lequel évolue son employeur, en saisir les enjeux, les risques et les opportunités, pour être en mesure d’identifier les promesses offertes par la transition digitale !
Le Retour Sur Investissement doit être son leitmotiv intellectuel ; il doit être à la fois un bon manager et un excellent gestionnaire de projets. Il doit être impliqué, par ailleurs, dans la mise en place des process qui visent à améliorer les performances de l’entreprise.
Bien sûr, afin d’être en mesure de guider ses collaborateurs, le Change Agent doit parfaitement maîtriser les outils numériques. Il doit être informé des tendances et savoir anticiper pour préparer son entreprise au mieux.

Les compétences humaines du Change Agent


La culture de l’innovation du Change Agent doit être incontestable et reconnue par tous. Mais ce n’est pas la seule qualité humaine que l’on doit lui reconnaître : ses compétences humaines, nombreuses, sont pour la plupart héritées du poste qui endosse le rôle de Change Agent au sein de l'entreprise. C'est un leader, au sens noble du terme. Il doit faire preuve d’un sens de la communication très poussé. Il sait écouter ses collaborateurs, sans jugement. Il anticipe et s’adapte aux problèmes… dont il diagnostique très vite la cause. Bref, c’est une personne à l’écoute de ses collaborateurs comme des nouvelles tendances !

Vous l’aurez compris : intégrer un Change Agent dans votre structure peut faire des merveilles. A présent, vous connaissez les enjeux qui se cachent derrière ce rôle, et savez reconnaître un bon candidat pour remplir ces fonctions. Prêts pour le changement ?