(Temps de lecture : 4 min)

Rarement les professionnels auront connu pareille mutation. La transition digitale s’impose comme une évidence à toutes les entreprises, tant elle semble pleine de promesses, qu’elles soient liées à l’organisation interne ou aux bénéfices espérés. Dans ce contexte, les événements digitaux, ou Digital Events, ont bien sûr un rôle important à jouer. Ils peuvent en effet être à la fois le symbole et le moteur de la réussite d’une transition digitale.

La transition digitale, qu’est-ce que c’est ?


La transition digitale est une transformation – on parle d’ailleurs souvent de « transformation numérique » – de tous les aspects de l’entreprise, exploitant de façon approfondie les possibilités offertes par les NTIC (Nouvelles technologies de l’information et de la communication). Il s’agit, selon les spécialistes, de la troisième « révolution industrielle ».

En France, c’est un phénomène apparu avec l’arrivée de la décennie 2010-2020, qu’accompagne une démocratisation de l’usage domestique d’internet… mais qui aura mis du temps à se propager au monde professionnel : selon une étude réalisée par le cabinet Roland Berger, les usages connectés des entreprises locales comptaient encore en 2014 quelque 10 points de retard sur la moyenne européenne ! C’est d’ailleurs paradoxal : dans le même temps, selon la même étude, les usages Internet des particuliers français étaient entre 6 et 19 points au-dessus de la moyenne dans l’Union Européenne. Preuve que les habitudes peuvent changer.

Les enjeux de la transition digitale en entreprise


Processus long, nécessitant d’opérer des changements en profondeur, la transition digitale impacte les entreprises à tous les niveaux. Deux dynamiques en sont les symboles : l’uberisation – c’est-à-dire l’irruption d’un nouvel acteur sur le marché qui bouscule les règles, disrupte les entreprises traditionnelles et crée de nouveaux modèles économiques – et la recherche d’efficacité par le digital.

En filigrane, l’enjeu principal de la transition numérique apparaît : remettre l’Humain au centre de la démarche d’entreprise, qu’il s’agisse du client ou du collaborateur (on parle de User centric strategies). S’il faut répondre aux attentes et aux besoins du premier et lui proposer de nouveaux outils, l’enjeu pour le second est de l’aider à accomplir plus facilement ses tâches, à être force de proposition et créateur de valeur ajoutée.

Les entreprises ont du reste tout intérêt à se lancer dans la démarche : leurs propres employés sont conscients de son côté impératif ! En effet, selon une étude réalisée par Ipsos en mai 2016, plus de la moitié des salariés se disent convaincus que la transition numérique constitue un sujet « stratégique » (21 %) ou « essentiel » (31 %).

De multiples leviers pour une transition digitale


Pour de nombreuses entreprises – surtout celles qui se retrouvent « uberisées » –, la transition digitale, qui implique de changer la culture de l’entreprise, ses modes de travail, de collaboration et ses démarches d’innovation, semble donc être une question de survie. Pour les autres, il s’agit d’un moyen d’atteindre un niveau de satisfaction client élevé et de connaître une croissance rapide du chiffre d’affaires. Sur ce dernier point, le numérique est une magnifique aubaine : selon une autre étude réalisée par le cabinet Roland Berger, les entreprises les plus matures dans leur transformation digitale connaissent une croissance six fois plus élevée que les entreprises les moins avancées et ont des salariés 50 % plus satisfaits !

Bien sûr, les leviers pour atteindre une croissance du chiffre d’affaires et une augmentation de l’engagement ne manquent pas. Citons notamment :

  • La digitalisation des processus opérationnels pour améliorer l’efficacité des collaborateurs, renforcer la collaborativité ainsi que la réactivité ;

  • Le travail sur une toute nouvelle expérience client, plus digitale et personnalisée ;

  • La collecte des flux de données internes/externes, afin de générer de l’information actionnable (c’est-à-dire exploitable par l’entreprise) ;

  • Le développement de nouvelles offres et usages rendus possibles par le digital.


Le client est déjà demandeur : toujours selon l’étude Ipsos 2016, les chefs d’entreprise considèrent en effet que la transition numérique a eu des conséquences importantes sur le niveau d’exigence des clients (54 %) et le degré de concurrence entre les entreprises dans leur secteur d’activité (51 %).

Le Digital Event, moteur de la transition digitale


La transition digitale implique donc de repenser les liens entre les collaborateurs. C’est là que le Digital Event intervient. Rappelons qu’il peut être de deux types :

  • En mode « 100 % digital » : tout se passe alors sur Internet, via une plateforme spécifiquement créée pour l’événement en question ;

  • En mode « hybride » : il s’agit alors de donner une dimension digitale à un événement physique (un séminaire, un conseil d’administration…).


Le Digital Event est un élément qui vient renforcer la cohésion des équipes, ainsi que la collaborativité. En effet, il permet de rassembler sur un même espace virtuel l’ensemble des collaborateurs concernés par un événement. Et ce, sans qu’aucune contrainte (budgétaire, d’emploi du temps ou géographique) ne vienne les empêcher d’intégrer le message que les organisateurs cherchent à faire passer !

Trois avantages du Digital Event dans la transition numérique de l'entreprise


Le Digital Event a donc un triple impact positif sur le déroulement de la transition numérique dans l’entreprise, à autant de niveaux différents :

  • Il aide à informer, en assurant un cascading efficace, puisque chaque collaborateur peut, à travers la plateforme, consulter les éléments qui l’intéressent et/ou le concernent ;

  • Il renforce l’appropriation des nouveaux processus, en incitant les collaborateurs à se servir d’outils connectés nouvellement mis à leur disposition ;

  • Il lance une dynamique positive dans l’entreprise, en favorisant l’engagement des collaborateurs via, par exemple, des plateformes sociales, de la gamification, des fonctionnalités de partage…


Transition digitale et événements digitaux semblent donc être deux notions étroitement liées : la transition digitale permet de créer des digital events, quand les digital events renforcent l’efficacité de la transition digitale. C’est ce que l’on appelle un cercle vertueux !