À l’heure où les solutions digitales restructurent les organisations en profondeur, 80% des entreprises du CAC 40 choisissent le réseau social d’entreprise (RSE) pour remodeler leur communication interne. En réutilisant les leviers propres aux médias sociaux traditionnels, ces intranets 2.0 rendent les collaborateurs acteurs d’un écosystème qui apporte des réponses pertinentes à de nombreux enjeux :

GAGNER DU TEMPS
Alors que 20 % du temps de travail d’un salarié est consacré à la recherche d’informations internes, le RSE participe à rendre les collaborateurs plus productifs et réactifs en simplifiant le processus de diffusion de l’information. Il réduit la logistique autour du partage de contenu et simplifie les historiques de documents, permettant de se passer du traditionnel email et de ses contraintes.

 

MIEUX  COMMUNIQUER
Implémenter un RSE dans votre structure permettra tout autant de faciliter la communication entre les collaborateurs déjà organisés en dehors du réseau que de rapprocher les salariés des différents pôles de votre entreprise.

Grâce aux fonctions collaboratives du réseau, les collaborateurs peuvent entre autre publier des contenus, partager des documents, collaborer sur des projets, obtenir des informations et échanger autour de sujets : les interactions sont donc facilitées. Le RSE brise ainsi les frontières hiérarchiques et géographiques, décloisonne les métiers et fluidifie la communication.

 

FAVORISER L’ENGAGEMENT
En réutilisant les mécanismes de socialisation de Facebook ou Twitter, comme les likes et les commentaires, le RSE facilite l’engagement des salariés et multiplie les possibilités d’interactions. Chaque collaborateur dispose d’un profil individuel pour mettre en valeur ses expertises et développer son écosystème autour de ses missions, mais aussi d’augmenter son engagement, car celui-ci stimule la reconnaissance de son profil. Ainsi le RSE favorise la prise d’initiative des salariés et impulse une dimension virale dans la communication interne de l’entreprise.

 

RENFORCER LA CULTURE D’ENTREPRISE
Rassemblés sur un réseau au ton plus léger dans lequel s’instaure un climat de confiance, les collaborateurs se rapprochent, s’entraident davantage et collaborent mieux. Sa structure transversale favorise les ponts entre les départements de l’entreprise pour rapprocher les collaborateurs ayant des intérêts communs, dépassant ainsi les silos traditionnels et renforçant le sentiment d’appartenance à une même entité. Le RSE est donc un véritable outil de fédération d’équipe et de diffusion de la culture interne de l’entreprise.

 

ENCOURAGER L’INTELLIGENCE COLLECTIVE
Le RSE favorise enfin l’émergence d’idées nouvelles : l’alliance de fonctions collaboratives et sociales et son côté viral facilite les échanges ouverts et soutient une dynamique d’émulation collective qui permet de faire de la plateforme une véritable ruche à idées pour l’entreprise. Ce système d’innovation collective où chacun peut partager sa veille sur ses expertises participe alors à la montée en compétence de chacun.
Pourtant, si cette solution est largement plébiscitée, 90 % des entreprises déclaraient en 2013 rencontrer un succès mitigé voire des échecs avec leur RSE. Il s’agit en effet de réussir la transition vers le RSE pour que l’entreprise puisse profiter pleinement de tous ces avantages.
La perte de repères impliquée par l’implémentation d’un réseau social d’entreprise représente en effet un bouleversement dans l’organisation d’une entreprise et soulève des inquiétudes. Il faut donc définir l’objectif du RSE et ses missions en amont pour adapter la configuration aux  besoins de l’entreprise et développer par la suite les fonctionnalités qui en découlent.
Mais le meilleur des déploiements techniques ne saurait suffire si les managers ne sont pas sollicités : comme le RSE les empêchent de maîtriser totalement l’information diffusée à leurs équipes, les managers peuvent le percevoir comme une menace : seuls 25 % d’entre eux utilisent d’ailleurs le RSE déployé dans leur entreprise quotidiennement.
Ils peuvent donc représenter un véritable frein à la réussite du projet et doivent être sollicités dès la phase de cadrage.
Ce n’est qu’en ayant intériorisé l’importance d’une démarche participative que les managers pourront jouer un rôle actif dans l’animation du RSE, le faire entrer dans la culture d’entreprise et motiver à leur tour leurs collaborateurs à s’impliquer.
Quant à la migration des employés sur la plateforme, elle doit s’accompagner d’une prise en main pédagogique pour leur prouver que l’abandon de leurs pratiques habituelles au profit du RSE leur offrira de nombreux avantages.
Les community-managers joueront également un rôle primordial pour accueillir, accompagner, fédérer et stimuler l’engagement des collaborateurs, mais aussi pour rendre la plateforme attrayante et développer l’attachement des collaborateurs au réseau.
L’organisation d’un événement pour marquer le lancement de la plateforme est aussi un excellent moyen de rassembler autour du projet dès sa mise en place. Par la suite, les retours d’expériences permettront d’ajuster la solution aux besoins des collaborateurs.

 
U Pro, par son expertise dans la création d’outils de communication agiles, accompagne les entreprises dans la création de leur réseau social d’entreprise et développe des fonctionnalités pensées pour s’adapter aux usages des collaborateurs et aux besoins de communication interne des entreprises.