Pour la deuxième année consécutive, le MEDEF a choisi de faire confiance aux équipes de U Pro ; pour assurer la digitalisation de son Université du numérique, qui s’est déroulée en mars. Ingrid Marquez et Pauline Fiquémont ; respectivement Chargée de projet événementiel et Chargée de mission économie numérique pour le Mouvement des entreprises de France ; nous expliquent ce que la plateforme développée par U Pro a pu apporter à cet événement.

QUELS ÉTAIENT VOS OBJECTIFS EN FAISANT APPEL AUX ÉQUIPES DE U PRO POUR DIGITALISER L’UNIVERSITÉ DU NUMÉRIQUE DU MEDEF ?

Pauline Fiquémont : Nous souhaitions, comme l’année précédente, pouvoir utiliser la plateforme U Pro pour gérer les inscriptions à notre événement dans un premier temps ; ainsi que pour améliorer sa visibilité, montrer notre programme, les intervenants, mettre des vidéos de présentation…

Ingrid Marquez : En fait, cette plateforme nous a suivi de A à Z, c’est-à-dire qu’elle est restée pertinente avant, pendant et après l’événement ; de l’inscription à la diffusion des vidéos en replay en passant par la diffusion du live. La plateforme est d’ailleurs toujours active aujourd’hui !

COMMENT LA PLATEFORME A-T-ELLE RÉPONDU À VOS ATTENTES DURANT CES TROIS « MOMENTS » DE L’ÉVÉNEMENT, C’EST-À-DIRE L’AVANT, LE PENDANT ET L’APRÈS ? SI L’ON PREND LES CHOSES DANS L’ORDRE, QUE VOUS A-T-ELLE PERMIS DE PROPOSER EN AMONT DE VOTRE UNIVERSITÉ DU NUMÉRIQUE ?

Pauline Fiquémont : Avant l’événement, la plateforme ; tout comme notre webzine du reste ; nous a permis de mettre en avant nos partenaires et notre programme, jour par jour. Les gens pouvaient s’inscrire aux événements auxquels ils souhaitaient participer, créer un programme personnalisé, ajouter des sessions, en retirer, etc. Ce qui nous a permis au passage de modifier le programme en temps réel selon les retours que nous avions, de remplacer certaines sessions et intervenants par d’autres, etc. Nous avons également diffusé le teaser sur la plateforme.
Ce qui était important pour nous, c’était de créer un engouement pour prévenir tout l’environnement du MEDEF de la tenue de notre Université du numérique, dans une démarche de co-construction du contenu — ce que nous souhaiterions d’ailleurs renforcer pour la prochaine édition.
L’idée a plu, en tout cas, puisque nous avons eu beaucoup de visites sur la plateforme, notamment en ce qui concerne la présentation de nos intervenants. Les participants souhaitaient manifestement avoir une vision plus précise sur ce qui allait se passer pendant les sessions.

ET PENDANT L’ÉVÉNEMENT ?

Ingrid Marquez : Pendant l’événement, la plateforme a servi de support pour la retransmission de nos conférences en live. C’était très intéressant pour nous d’avoir la possibilité de le faire, parce que certaines sessions étaient complètes, et qu’il restait une demande à satisfaire.
Nous avons eu environ 6 000 vues sur le live, contre 2 000 personnes présentes en « physique ». Nous avons donc vraiment pu augmenter la visibilité de notre événement grâce à la plateforme de Digital Event. Cela nous a permis aussi de nous « connecter » aux MEDEF territoriaux, en régions, en assurant la diffusion de notre événement vers ceux qui constituent notre public cible situé en dehors de Paris, où se déroulait l’événement, et qui n’avaient pas la possibilité de venir sur place pendant deux jours.

Pauline Fiquémont : Nous disposions également d’un fil Twitter, avec le hashtag #Unum16, pour centraliser les interactions ; ainsi qu’un système permettant à l’assistance de poser des questions. Dans une université consacrée aux questions du numérique, cette dimension sociale, participative, était bien entendu incontournable !

ET APRÈS L’ÉVÉNEMENT ? LA PLATEFORME EST, VOUS LE DISIEZ, TOUJOURS ACTIVE…

Pauline Fiquémont : Nous avons eu beaucoup de connexions à la plateforme après l’événement, pour consulter et récupérer le contenu publié, sous la forme d’extraits vidéo de nos conférences par exemple. C’est même devenu un réflexe pour les utilisateurs, à la place de notre page sur YouTube. C’est le signe que ce choix était pertinent !

Ingrid Marquez : Nous avons ainsi la possibilité de nous assurer de l’engagement sur le long terme des participants à notre Université du numérique. Ce qui va nous aider à construire les prochaines éditions.

 

Merci à Pauline Fiquémont et à Ingrid Marquez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *